Introduction

« Invincible été » est un documentaire réalisé par Stéphanie Pillonca qui raconte l’histoire d’Olivier Goy, un entrepreneur passionné de technologie et de photographie, qui a été diagnostiqué d’une sclérose latérale amyotrophique (SLA), aussi connue sous le nom de maladie de Charcot. Malgré ce diagnostic, Olivier a décidé de vivre pleinement et de profiter de chaque seconde.

Synopsis

Le film suit le quotidien d’Olivier, de son engagement en tant qu’entrepreneur, de son rôle de père de famille soucieux de préserver son cocon, et de sa vie en tant que patient d’une maladie incurable. Il accompagne également Olivier dans un projet photographique engagé, visant à mettre en lumière sa maladie et le handicap pour éveiller les consciences sur le regard de l’autre et le regard sur soi.

Le documentaire présente une série de portraits et de rencontres profondes de sens, avec des personnalités telles que le photographe et académicien Sebastião Salgado, le vainqueur du Dakar 2020 Axel Alletru, et la Miss France 2010 Malika Menard. Il propose également des rencontres intimistes avec le moine Matthieu Ricard et la rabine Delphine Horvilleur pour réfléchir au sens de la vie et de la mort.

Critiques

Les critiques du film sont généralement positives. Par exemple, le site Culturopoing.com le décrit comme une œuvre solaire assumant son engagement politique. Télé Loisirs le trouve absolument bouleversant. La Croix souligne l’intensité du documentaire sur la force de vie qui persiste, malgré tout. Les Echos, malgré quelques réserves sur les choix esthétiques de la réalisatrice, trouve le film enrichissant et stimulant. Première apprécie le regard posé sur Olivier et ses échanges, qui ne se limite jamais au seul registre émotionnel. Télérama, bien que parfois intimidé par l’exemplarité du propos, apprécie le film, traversé par une émotion contenue, qui n’élude rien de la mort pour mieux célébrer la vie.

Conclusion

« Invincible été » est décrit comme une ode à la vie et à l’amour, loin de toute morbidité. Il s’agit d’un film rempli de beauté, de rires, de quelques larmes parfois, mais surtout d’une furieuse envie de vivre. Le film a pour but d’éveiller les consciences et d’interpeller sur le jugement de l’autre et de soi. Il s’adresse à un public large, touchant tout le monde, handicapé ou non.


Cet article a été impulsé et documenté par Floteuil, structuré par Chappie. Nous remercions l’ensemble des auteurs et autrices des différents documents consultés pour la rédaction de cet article. Nous encourageons les lecteurs à consulter les sources mentionnées pour approfondir leur compréhension du sujet.


Sources :

Découvrez notre groupe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *